Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Erebus

L'univers "dark fantasy" d'Erebus et ses centaines d'histoires traduites du mod de Civilization IV: "Fall From Heaven II"

La Mort de Sucellus

Publié le 31 Octobre 2016 par Stoik

 

hgd

 

Préambule

 

     Les dieux considérèrent cette rupture de la Convention par Mulcarn. Ils étaient peu disposés à recommencer la Guerre des Dieux, mais ne pouvaient pas le laisser sévir dans la Création, incontesté. Alors ils consentirent à laisser l'un des leurs entrer la Création pour le combattre. Leur choix se porta sur Sucellus, le puissant Dieu de la Nature.

 

 

L'Archange Taranis

 

     Mulcarn illustre différents aspects de la Création, parmi lesquels la Stase. Il utilisa la Stase pour créer son premier serviteur, l'Archange Taranis, appelé Taranis le Constant par les hommes. Son pouvoir est un don et une malédiction à la fois; il ne sera jamais rien de plus ou de moins que ce qu'il était au moment de sa création. Il ne peut ni apprendre, ni s'adapter, ni vieillir, mais il ne peut pas être détruit non plus.

     Mulcarn chargea Taranis de sa protection et, aussi longtemps que Taranis sera à ses côtés, aucun pouvoir ne pourrait le détruire. Jusqu'au jour où Sucellus se battit avec Mulcarn.

     Sucellus était plus puissant, mais il ne pouvait blesser Taranis. De la même façon, Taranis ne pouvait blesser un dieu, mais il pouvait lui résister pour l'éternité. Ils se sont battus sur les déserts gelés autour de Letum Frigus, mais aucun des deux ne prit l'avantage. Jusqu'à ce que Sucellus amène Taranis sur une île au centre d'un lac gelé. Une fois arrivés dessus, le Dieu de la Nature utilisa ses pouvoirs pour préserver une petite région des blizzards qui ravageaient cette terre. Lorsque le lac l'entourant se mit à fondre, Taranis fut enfermé sur cette île.

     Et c'est un Sucellus affaibli qui affronta Mulcarn, ce dernier le tuant de ses propres mains.

     Taranis, quant à lui, vit toujours sur l'île et contemple cet orbe qui le garde prisonnier au milieu d'un lac dont il ne pourra jamais s'échapper.

 

 

Le Tombeau de Sucellus

 

     Après l'avoir tué, Mulcarn découpa Sucellus en sept morceaux pour en disperser six à travers le monde. Il garda pour lui le dernier, le coeur de Sucellus.

     Ces morceaux, disséminés et non gardés, étaient contenus dans d'énormes cristaux de glace, impossibles à briser ou à faire fondre. Ces cristaux étaient comme des pieux plongés dans le coeur du monde et, même si l'on ne pouvait voir en surface que des piliers de la taille d'une petite maison, ils s'enfonçaient sous terre sur des kilomètres.

     Ceux qui découvrirent ces cristaux ne purent les déplacer et construisirent des tombeaux dessus. Ces immenses pitons glacés rendaient toujours hommage à la force passée du Dieu de la Nature, et les plantes et fleurs aux abords des temples indiquaient que tout espoir n'était pas perdu.

 

 

Drifa

 

     Une hache, une charrue, un marteau. Les outils sont la marque des races dominantes, les distinguant clairement des animaux partageant ce monde à leurs côtés. Les plus importants de ces outils furent les armes, utilisées pour la protection et la conquête.

     Ce que les hommes construisent, les dieux construisirent. Cependant, l'arme des dieux n'est pas une épée ou une lance. Cette arme, c'est la bête, les monstres créés puis envoyés pour se battre les uns contre les autres, ou contre les armées de leurs rivaux. Les plus terrifiantes d'entre elles sont les dragons.

     Après la mort de Sucellus, Drifa sera l'arme ultime de Mulcarn, bannie par la signature de la Convention, elle piétinera de nouveau Erebus. Drifa est un blizzard de crocs, d'ailes, et de morts glacées.

 

 

Le Grand Dragon Blanc

 

Jadis j'ai embrasé la mer

D'un souffle lourd et enflammé,

Jadis porté par mes chimères

La Mort je croyais me nommer.

Chantez haut, profitez encore

De l'air oublié du bonheur,

Car le faible comme le fort,

Vous tous mourrez sous ma fureur.

 

- Rimes Illians -

Commenter cet article