Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Erebus

L'univers "dark fantasy" d'Erebus et ses centaines d'histoires traduites du mod de Civilization IV: "Fall From Heaven II"

A Travers les Ages - Partie 2

Publié le 31 Octobre 2016 par Stoik

interioraoa

   

L'Age des Dragons  

 

     Incapables de surmonter leurs différents, les dieux commencèrent à guerroyer à travers la Création. Comme pour toutes choses, les désirs des dieux se manifestaient physiquement et leur agressivité prenait la forme de puissantes créatures se battant les unes contre les autres. Dragons, géants, puissants élémentaux et dieux eux-mêmes déclenchaient d'incroyables sortilèges qui menaçaient de détruire la Création. Des montagnes étaient créées puis détruites ; des abîmes, des lacs se creusaient comme de béantes balafres.

     Durant cette période, des centaines d'anges avaient succombé aux chuchotements d'Agares, renonçant par la suite à servir celui qui les avait créé. A ce jour, Agares a plus d'anges à son service qu'aucun autre, bien qu'il n'en ait créé aucun d'eux. Même son archange, Hyborem, est l'altération d'un autre.

     Cernunnos, le "Grand Cornu", était l'archange de Sucellus. Il osa attaquer Agares frontalement. Le Dieu du Désespoir domina le puissant archange et lui montra des visions ténébreuses et corrompues de lui-même. Elles se révélèrent si puissantes qu'elles devinrent réalité, partageant Cernunnos en deux créatures. Elles étaient d'apparence identique, mais la nouvelle, qu'Agares appela Hyborem, était d'aspect ténébreux et de la couleur du sang. Hyborem et Cernunnos s'affrontèrent mais ne purent se départager. Intrinsèquement, l'archange d'Agares n'a rien à voir avec ce dernier ; au contraire, il est une perversion de la nature.

     Sucellus et Danalin étaient restés en dehors du combat. A la place, ils s'étaient penchés sur un groupe d'hommes qui vénéraient ces archanges belliqueux, ce qu'ils changèrent en s'impliquant de manière importante. Ceux convaincus par Sucellus devinrent les Ljosalfars, des elfes issus de la nature ; ceux convaincus par Danalin devinrent les Aifons, des êtres pouvant aussi bien respirer sous l'eau qu'à l'air libre. L'humanité, la plus grande fierté des dieux, restait toutefois menacée d'extinction. Alors, Immanuel Logos, un dirigeant tribal, institua l'ordre de l'Elohim, dans le but de soigner les blessés de la Guerre des Dieux.

     Lorsque la Guerre des Dieux devint une menace évidente pour la Création, Dagda en appela à la paix. Les dieux se réunirent et la Convention fut signée ; un accord que les dieux ne pourraient défier, mais seulement contourner à travers certains moyens limités. La Tueuse de Dieux fut alors façonnée, elle est une manifestation physique de cet accord et possède le pouvoir de tuer chacun des dieux.

     Pour certains, la Convention était trop contraignante. Basium, l'archange d'Arawn, se rebella et continua son combat contre les Infernaux en marge de la Convention. Pour d'autres, elle était insuffisante. Cassiel, l'archange de Dagda, se rebella à son tour, pensant que les dieux devaient se retirer totalement de la Création plutôt qu'utiliser les hommes pour combattre à leur place. Cassiel pénétra la Création pour enseigner aux hommes qu'il fallait ignorer la volonté des dieux.

 

 

L'Age de la Magie

 

     En dehors de la destruction de la Guerre des Dieux, l'Homme fut pourtant capable d'établir des civilisations. L'Empire Patrian s'établit, son peuple apprit des Ljosalfars et des Aifons, et commerça avec eux. La nation Patrian devint rapidement très puissante. La plupart des batailles de Basium se déroulèrent en enfer, et Cassiel fut adoré des Patrians, plus philosophes que religieux.

     Les enfants vampiriques d'Os-Gabella, qui apprirent à vivre en exploitant l'Homme pour subvenir à leurs besoins, devinrent un fléau pour le genre humain, comme son seul véritable prédateur. Malgré tout, l'Age de la Magie se révéla être la plus paisible des périodes de l'existence de l'Homme.

     Durant cette période, Kheldon Ki sculpta les Nains depuis sa prison, recevant la vie de Kilmorph. Ils creusèrent un tunnel sur plusieurs générations, explorant les bas-fonds. Plus tard, ils s'établirent sur des collines à la frontière des terres humaines. Après s'être fait abusés par des marchands Patrians corrompus, nombre d'entre eux retournèrent dans leurs tunnels pour former la nation unifiée des Khazads. D'autres tribus restèrent à la surface, dont les Luchuirps, les "nains vivant à ciel ouvert".

     Kylorin devint Roi des Patrians. Souverain d'une grande sagesse, il fut aimé de son peuple. Mais lorsqu'il apprit que sa femme l'avait trompé, Kylorin voulut se suicider en sautant du sommet de son palais. Ceridwen, Reine de la Douleur, lui parla, et lui proposa un marché. Elle donnerait à Kylorin la jeunesse éternelle et ressusciterait sa femme sous une nouvelle apparence chaque fois qu'elle mourrait, si bien qu'ils pourraient se retrouver et se remarier à chaque fois sans qu'elle se souvienne de son adultère. En contrepartie, Kylorin devrait adorer Cerdiwen et diriger les Patrians suivant les désirs de la Déesse de la Sorcellerie. Il accepta.

     Cerdiwen dota Kylorin de la jeunesse éternelle et lui enseigna la sorcellerie. Il devint le premier archimage et commença à enseigner à d'autres comment utiliser la magie, dans le but d'imposer son règne, chaque jour un peu plus corrompu, sur Patria. Pendant plusieurs générations il sera monstrueux et tyrannique. Les sorciers pratiqueront d'étranges expérimentations, entraînant des créatures telles que les manticores, les chimères ou les ogres, et dirigeront leurs fiefs en se prenant pour des dieux. Kylorin formera 21 étudiants et placera chacun d'eux à la tête d'une école de magie.

 

Spécialités et Noms des étudiants de Kylorin :

Air- Greysun

Corps- Kezef (dont les expériences tuèrent tous les animaux des plaines Grigi)

Chaos- Carnivean

Création- Majen (elfe)

Mort- Barbatos

Terre- Jenkin

Enchantement- Velgyr

Entropie- Asmoday

Feu- Mikel Dylanty

Force- Paimon

Glace- Badb

Loi- Soqed Hozi

Vie- Leucetios

Métamagie- Gastrius

Esprit- Perpentach

Nature- Herve

Ombre- Wode (elfe)

Esprit- Laroth (qui voudra créer son propre empire dans les Bas-Fonds)

Soleil- Tamesis

Eau- Trenton Majosi (aifon)  

 

     Kylorin finit par regretter le mal qu'il avait fait à l'empire des hommes et se tourna vers Nantosuelta, la Déesse de la Foi. Alors il engagea une rébellion contre son propre empire, entreprenant de soumettre, ou de tuer, ces sorciers qui refuseraient de se repentir, quoique certains échapperont à sa purge.

     Perpentach était un maître de la magie d'esprit, et l'un des ses étudiants préférés. Kylorin était peu disposé à le tuer et l'enferma dans un donjon situé au coeur du Palus (la Tour des Yeux), gardé par des golems dénués d'esprit. Mais Perpentach, encore plus talentueux que ne l'avait soupçonné Kylorin, réussit à envoyer errer sa conscience, encore et toujours, hors de sa geôle. Chercher, créer des illusions, et tenter de contrôler des esprits à des kilomètres à la ronde du donjon, ce processus l'usait au point d'entamer son propre esprit. Mais il finit par attirer un groupe de plusieurs centaines d'hommes jusqu'à sa prison, les faisant combattre et venir à bout des golems, le libérer, pour finalement le proclamer souverain.

     La guerre fit éclater l'empire, Kylorin dirigeait les forces religieuses dites du "bien" contre les créations et magies diaboliques des sorciers. Au final, neuf nations humaines naîtront de l'effondrement de Patria : les Elohims, gardiens de la mémoire et des parties secrètes du monde ; les Grigori, disciples de Cassiel ; les Lanuns, commerçants et marins ; les Hippus, seigneurs des chevaux et mercenaires ; les Balséraphs, dirigés par le sorcier Perpentach ; les Bannors, gardiens du feu sacré et grands ennemis des sorciers ; les Malakims, nomades du désert et hommes de foi ; les Illians, habitants de la toundra et des terres dévastées ; et enfin, les Calabims, dirigés par les vampires Alexis et Flauros.

     La Création s'établit alors dans sa nouvelle forme. Les sorciers se terraient et de monstrueuses créatures parcouraient les régions désertiques depuis la mort de leurs maîtres. Les aventuriers à la recherche d'artefacts disparus, ou voulant investir des terres inconnues, ne manquaient pas d'opportunités. Les guerres étaient de plus en plus nombreuses.

     Durant cet Age, l'Aifon Trenton Majosi chercha à sauver son peuple. Il revint avec le dernier espoir possible, un rituel qui pourrait permettre à Danalin d'entrer la Création et de sauver ses enfants. Ne voulant pas donner une opportunité à la Guerre des Dieux de reprendre, Trenton n'accomplit pas le rituel. Les Aifons et lui-même furent détruits, et la perte de ses enfants causa le retrait de Danalin, tombant dans un sommeil duquel il n'est toujours pas revenu.

     Agares, le premier des dieux à tomber, chuchota quelques mots à Bhall, la Déesse du Feu, qui finit par succomber. Cet évènement mit un terme à l'Age de la Magie. Bhall tomba de son paradis et cette nuit-là, une pluie de feu se déversa depuis le ciel. Les hommes qui lui restèrent fidèles se métamorphosèrent en orcs monstrueux de différentes races, qui formeront le Clan des Braises. La capitale de l'empire Bannor, qui abritait son plus grand temple, tomba avec elle en Enfer.

     Le rituel découvert par Trenton Majosi rencontra une nouvelle destinée entre les mains Illians. Ceux-ci ne redoutaient pas la Guerre des Dieux, et ce depuis que Bhall s'était opposée à Mulcarn, leur propre dieu. Avec la chute de la Déesse du Feu, leur seigneur se retrouva sans adversaire, et ce peuple dépossédé y vit une opportunité d'obtenir bien plus que les miettes laissées par le reste de l'humanité.

     Le monde était enflammé, et bien que plusieurs devins et prophètes surent immédiatement que le rituel venait de commencer, très peu d'empires avaient encore les moyens d'envoyer leur armée pour le stopper. Parmi ces empires, seuls les Luchuirps en constituèrent une véritable. Les nains fabriquaient de nombreux golems, ainsi l'épuisement des provisions de nourriture n'affectait pas leur armée aussi fortement que celles des autres nations. Les Luchuirps assaillirent la capitale Illians avec la pleine puissance de leurs machines de guerre, mais arrivèrent trop tard. Au moment même où ils traversaient les murs de la ville, Mulcarn pénétrait la Création et, d'un souffle, l'armée Luchuirp fut anéantie. Un hiver sans fin allait s'emparer d'Erebus.

 

 

L'Age de Glace 

 

     Les dieux considérèrent cette rupture de la Convention. Ils étaient peu disposés à recommencer la Guerre des Dieux mais ne pouvaient laisser Mulcarn sévir dans la Création, incontesté. Ils consentirent à laisser l'un des leurs entrer la Création pour le combattre. Leur choix se porta sur Sucellus, Dieu de la Nature. Sucellus entra la Création et affronta Mulcarn.

     A la fin de l'Age des Dragons, les Elfes avaient décidé de partager le pouvoir entre deux reines, l'une gouvernant l'été et l'autre l'hiver. La reine de l'hiver commença à revendiquer sa domination alors que le grand froid n'en finissait plus et refusa de rendre son trône. Cet argument entraîna une guerre civile et le nouvel empire elfe, fidèle à la reine de l'hiver, fut appelé par son autorité : les Svartalfars.

     Sucellus perdit sa bataille contre Mulcarn, qui l'exécuta. Le climat de la Création se refroidit davantage et les elfes durent mettre un terme à leur guerre civile, ne pouvant mobiliser leurs armées plus longtemps, ni les déplacer. Les elfes partirent alors trouver des terres cachées du monde pour s'y reclure et attendre la fin de l'hiver, avant de reprendre leur guerre.

     Les empires des hommes tombèrent sous les blizzards et la puissance de Mulcarn. Quelques tribus dispersées demeurèrent cependant, mais celles-ci ne vivaient guère mieux que des bêtes affamées. Toutes les avancées de l'Age de la Magie étaient perdues. Toutefois, les Illians s'adaptèrent mieux que n'importe quelle autre, mais leur dieu était peu compatissant et les força à renoncer aux commodités ou technologies fondamentales, afin de satisfaire l'inaltérable volonté de Mulcarn.

     Aussi, quelques tribus se rassemblèrent en une nouvelle civilisation : les Doviellos. Ces hommes embrassèrent leur nature bestiale et adoptèrent le mode de vie des loups plutôt que celui des hommes. Ils se révélèrent d'une grande utilité pour Mulcarn, puisque chassant et tuant d'autres tribus, sans interférer avec les actions Illians. De plus, ils ne portaient que très peu d'intérêt aux progrès et aux changements que Mulcarn abhorrait, c'est pourquoi il leur fut permis de rester sur ses terres.

     Une région d'Erebus connut tout de même un apaisement de l'hiver : la fosse enflammée, temple dédié à Bhall, qui conserva une petite part de son essence. Elle continuait à brûler, abritant les orcs qui prospérèrent dans cet endroit du monde. Pendant ce temps, leurs parents Bannors, piégés en Enfer, luttaient continuellement pour leur survie. Junil, admirant leur détermination, envoya son Archange Sabathiel pour les sauver. Les Bannors émergèrent tardivement dans l'Age de Glace, en plein coeur du territoire orc, ce qui déclencha une rivalité perdurant sur plusieurs générations.

     La Création aurait pu rester indéfiniment dans cet état si Kylorin n'était pas réapparu. Il prit sous son contrôle une modeste tribu d'hommes qu'il nomma les Amurites. Il partit en quête des trois morceaux de la Tueuse de Dieux disséminés autour de Letum Frigus pour la refondre, et l'emporta avec lui pour combattre Mulcarn, le tuer, et mettre un terme à l'Age de Glace.

 

 

L'Age de la Renaissance 

  

     Après la mort du Dieu de l'Hiver, Sucellus ressuscita, et devint le Dieu de la Vie. Pour la première fois, un dieu passa des Bas-Fonds à la Création, ouvrant des brèches entre ces deux royaumes. A travers l'une d'elles, un groupe d'elfes, vivant enfermés depuis longtemps au royaume de Laroth, s'échappa. Ils emportèrent avec eux plusieurs volumes des études de Laroth après lui avoir dérobé. Un de ces tomes tomba entre les mains de Morgoth qui enseigna aux hommes comment devenir des Ombres. Enfin il fonda la nation Sidar.

     A l'image des Doviellos de l'âge antérieur, des hommes de tribus diverses commencèrent à se rassembler sous une même bannière menaçante. Cette fois-ci, ils répondirent à la promesse du pouvoir des arcanes. Dirigés par Tebryn Arbandi et Os-Gabella, les Sheaïms sont de puissants invocateurs partageant ouvertement leurs secrets.

     En dernier lieu, Hastur, l'Archange de Mammon, envahit le monde liquide de Danalin. Découvrant le Dieu de l'Eau encore endormi, il en profita pour lui chuchoter quelques mots, pour provoquer les cauchemars qui se reflètent à présent dans la Création...  

Commenter cet article