Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Erebus

L'univers "dark fantasy" d'Erebus et ses centaines d'histoires traduites du mod de Civilization IV: "Fall From Heaven II"

Les Ombres de la Renaissance - Partie 1

Publié le 31 Octobre 2016 par Stoik

Spring

 

Préambule

 

     Après la mort du Dieu de l'Hiver, les énormes cristaux de glace qui contenaient les sept morceaux du cadavre de Sucellus fondirent. Nantosuelta, la Déesse de la Foi, put alors les rassembler pour le ressusciter. Comme Cernunnos son Archange avait hérité du précepte de Sucellus pour devenir le Dieu de la Nature, le ressuscité récupéra celui de la Vie dont avait bénéficié Arawn lorsque Nemed l'avait abandonné pour devenir le père des Hommes.

     Pour la première fois, un dieu passa des Bas-Fonds à la Création, ouvrant des failles entre ces deux mondes et engendrant de vastes lacs souterrains nés de la neige fondue par la fin de l'Age de Glace.

     A travers l'une de ces failles, un groupe d'elfes enfermé depuis longtemps dans la grande prison de Laroth s'échappa des Bas-Fonds. Ces elfes emportèrent avec eux quelques volumes dérobés des études de l'ancien étudiant de Kylorin. Un de ces tomes permit plus tard à Morgoth d'enseigner aux hommes comment devenir une Ombre, et à l'empire Sidar de naître.

 

 

Les Druides

 

     Imprégnés de la magie de Sucellus "le Ressuscité", les druides sont des mages de la nature et des donneurs de vie. Parce que le seul moyen d'obtenir le savoir véritable et final, quant à la manière de manipuler la fabrication de la vie elle-même, est de dévouer sa vie entière au contact intime avec la nature, les druides sont une population renfermée et très peu sociable. Ils forment une confrérie libre d'ermites qui se rencontrent une fois l'année pour concourir, partager leur savoir, et se rassembler avant de se disperser à nouveau dans leurs différentes plaines et forêts. Leur puissante magie organique induit que de nombreux empires ne les emploient pas tant pour leur utilité en temps de guerre que celle en temps de paix, améliorant les paysages et les rendant plus fertiles. Certains empires établis demeurent bien incapables de rentrer en contact avec le moindre druide pour qu'il les aide à réparer les cicatrices de la guerre et de l'industrie, ou pour qu'il apporte la vie et l'abondance aux régions stériles.

 

 

Des Bas-Fonds à la Vallée des Ombres

 

     Personne ne sait vraiment ce qu'il est advenu de Laroth pendant la guerre civile Patrian, ou du moins comment il est mort. Est-il tombé sous les flammes divines de Bhall alors qu'elle n'avait pas encore succombé aux chuchotements d'Agares? A-t-il directement péri sous le feu de Kylorin comme nombre de ses étudiants, à l'image de Gastrius?

     Toujours est-il que Laroth fut envoyé après sa mort dans les Bas-Fonds, le monde d'Arawn, le Dieu de la Mort. Un monde de songes où le subconscient des morts dicte ce que les épreuves et la fin de ce monde seront. Un monde récompensant ou punissant avec justice les âmes déchues, pour le rendre ainsi plus plaisant que le paradis et plus terrible que l'enfer à ceux qui le méritent.

     Cependant, ce monde peut être manipulé. La maîtrise de la Magie d'Esprit de Laroth lui permit de manipuler son propre subconscient, jusqu'à réussir à lui faire croire qu'il ne méritait pas d'être puni, mais au contraire d'être récompensé par un royaume, et de devenir un grand roi, voire même un grand dieu.

     Dans un monde où les rêves deviennent réalité, un rêveur lucide est immensément puissant. Laroth fut ainsi le premier à se réveiller des Bas-Fonds, et il en profita pour réveiller d'autres âmes; les plus fortes étant les seules capables de sortir de leur sommeil éternel, on ne comptait parmi elles que d'anciens héros avec une grande force de volonté. Le charisme légendaire de Laroth s'occupa du reste en les persuadant de former son armée. L'objectif final de cette armée sera de tuer Arawn lui-même et de permettre à Laroth de prendre sa place de Dieu de la Mort. Certains anges d'Arawn viendront même garnir les rangs de cette armée. En effet, lassés de la politique non-interventionniste de leur dieu ils finissaient parfois, par amour de la guerre et donc de la mort, par rejoindre l'armée de Laroth pour renverser leur propre créateur.

     Arawn quant à lui ne considère pas Laroth comme une menace réelle. Son archange Gyra, la soeur jumelle de Basium, essaye pourtant encore de combattre cette armée, mais le Dieu de la Mort refusa d'ordonner à ses anges de la suivre dans sa guerre. Ainsi, la plupart des anges d'Arawn désirant absolument se battre se retrouvent aujourd'hui encore, soit au service de Gyra, soit au service de Laroth. La tâche de Gyra et des anges qui la suivent n'est pas des plus simples, d'autant plus qu'elle est déjà très occupée à soigner les âmes mourantes de l'Age de la Renaissance, ainsi qu'à combattre de nombreux sorciers maléfiques, comme Tebryn Arbandi.

 

     Un peu plus en arrière dans l'Age de la Magie, Laroth, déjà mort, avait réussi à faire prisonniers dans les Bas-fonds un groupe d'elfes encore vivants, grâce à ses pouvoirs. Ils demeurèrent ses esclaves pendant de nombreuses années, mais leur roi "Arak l'Erkling" finit par soulever une rébellion. La plupart de ces "Ex-Elfes" réussirent à s'enfuir jusque dans la Vallée des Ombres, une sorte de poche dimensionnelle connectant les Bas-Fonds à la Création, mais Arak dut rester à l'arrière pour garder le portail. Le fils aîné d'Arak, Haerlond Gosam, devint alors le dirigeant du royaume des Ex-Elfes. Ils vécurent dans l'obscurité totale dans cet entre-deux-mondes, comme aucune lumière du soleil ne pouvait pénétrer la brume les séparant de la Création; c'est pourquoi ils devinrent extrêmement pâles, plus même que les Svartalfars.

     Haerlond avait réussi à emporter avec lui de nombreux artefacts provenant du palais de Laroth, dont certains tomes traitant des arcanes et écrits par le maître de la Magie d'Esprit, ainsi que le plus sacré des artefacts Ex-Elfes: la Pierre de Coeur. La Pierre de Coeur vint un jour à leur manquer, tandis qu'au même moment un groupe d'enfants humains, mené par le jeune Auric Ulvin, vagabondait dans la Vallée des Ombres. Rien n'indiquait avec certitude que ces gamins étaient coupables, mais Haerlond avait besoin de boucs-émissaires à exécuter. Varn, le plus jeune frère d'Haerlond, contesta cette décision, mais sa voix ne fut en aucun cas entendue par son frère. Alors Varn décida d'agir selon son jugement, de sortir les enfants de prison et de les mener jusqu'à la frontière de la Création où ils pourraient s'échapper. Entre-temps, sa femme Talia (druidesse et sorcière) les visitait en prison, et eut le temps d'enseigner à Auric les rudiments de la sorcellerie.

     Lorsqu'ils eurent presque atteint la frontière, l'armée d'Haerlond les rattrapa et fut ordonnée de tuer chacun des enfants et des traîtres qui les avaient aidés. Auric, utilisant la seule source de magie pure (un mana de Soleil) qu'il put trouver, réussit à aveugler Haerlond et son armée. Varn et Talia prirent avec eux les livres de Laroth avant de quitter la Vallée des Ombres.

     Ces ouvrages finirent par tomber entre les mains d'un certain Morgoth, mais personne ne sait vraiment quand, ni comment. A l'intérieur, Morgoth y découvrit les secrets de l'immortalité. Lui et ses compagnons mirent en pratique les rituels enseignés et devinrent les premières Ombres, des hommes et femmes ayant échangé une part de leur âme contre l'immortalité. Morgoth nommera son peuple les Sidars, un nouvel empire naîtra et vénérera Arawn, aidant ainsi mais sans le savoir son ennemi des Bas-Fonds: Laroth.

 

 

Les Sidars

 

     Les Sidars, aussi appelés "Les Gris", sont détachés des évènements du monde. Ils n'interviennent que pour se protéger et ne prennent les armes que pour détruire les morts-vivants qu'ils voient comme des aberrations, malgré l'utilisation qu'ils font de leur magie, semblable à la nécromancie, pour accroître la durée de leur vie.

     Les hommes choisissent généralement de devenir "Ombre" dans le but de rester attachés éternellement à quelque chose qu'ils adorent, plus qu'à des aspirations artistiques ou scientifiques, mais finissent très vite par trouver vide de sens cette raison première.

     Les Ombres continuent à perfectionner leurs aptitudes tout au long de leur existence, mais finissent presque toujours par se perdre dans leurs habitudes. Ainsi les "Gris" se complaisent dans leurs villes cachées, loin des regards, des guerres, et des autres races.

Commenter cet article