Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Erebus

L'univers "dark fantasy" d'Erebus et ses centaines d'histoires traduites du mod de Civilization IV: "Fall From Heaven II"

Les Pirates des Mers - Partie 2

Publié le 31 Octobre 2016 par Stoik

Vaisseaux

 

Les Pirates

     Les Pirates de la Création sont un fléau des mers. Rapides, agiles et cruels, ils attaquent par surprise et ne laissent rien survivre à leur passage. Ces qualités certaines au combat en font d'excellentes armes pour contrer les ambitions navales ennemies.
     Les Corsaires sont des pirates mercenaires engagés par n'importe quelle type de civilisations avec pour objectif d'attaquer tout ce qui n'arbore pas le bon drapeau. Lorsqu'ils sont efficaces, les pirates peuvent complètement perturber les échanges maritimes, commerciaux comme industriels, de leurs ennemis du moment.


Les Escouades d'Abordage

     La plupart des soldats Lanuns sont conscrits pour servir en tant qu'hommes de main en cas de nécessité. Les meilleurs d'entre eux (ceux qui démontreront les plus grandes aptitudes en mer) sont entraînés pour servir un jour comme Escouades d'Abordage.
     Les Escouades d'Abordage ont la réputation d'être sans peur (après des quantités suffisantes de rhum) et particulièrement mortelles (en dehors des affrontements sur la terre ferme).
     Une chose est certaine en tout cas, ces singes des mers sont d'une motivation inégalable lorsqu'il s'agit d'accoster un vaisseau ennemi et de tuer tout son équipage, parce qu'à la fin c'est son butin qui leur reviendra.


Les Reines des Flots

     Les Reines des Flots sont les plus grands, les plus extravagants des navires à honorer les océans de l'Age de la Renaissance.
     Certaines d'entre elles sont de véritables casernes flottantes, transportant suffisamment de soldats, entassés les uns sur les autres, pour envahir un petit continent à elles seules, tandis que d'autres sont de véritables palaces des mers, abritant les luxueux logements de la cour royale.
     Dans un cas comme dans l'autre, les reines des Flots n'ont pas été conçues pour la guerre navale, mais pour le transport, et ne peuvent pas s'affranchir de l'escorte de vaisseaux de guerre.


Les Vaisseaux de Ligne

     A partir du moment où une civilisation commence à expérimenter tout ce qui a trait aux explosions, la logique veut qu'elle trouve un lieu sécurisé à partir duquel envoyer ces projectiles en direction de l'ennemi, comme un navire immense par exemple.
     L'ultime navire de guerre, le Vaisseau de Ligne est équipé d'un armement expérimental comprenant toutes sortes d'armes de sièges, qu'elles soient de nature magique ou mécanique.
     Très peu de navires d'un rang inférieur pourront espérer survivre à l'assaut d'un Vaisseau de Ligne, et même les défenses des villes côtières s'effondreront lorsqu'il commencera à les bombarder.


Les Elémentaux d'Eau

     Les Elémentaux sont appelés en Erebus depuis un plan alternatif, le Nyx, où Agares cachait les joyaux de création pure. La densité de la force créatrice de ces plans est telle que même l'énergie pure peut gagner don de sens comme de volonté, se levant et se dissipant dans un cycle sans fin. Ces existences flottantes sont appelées Elémentaux.
     Les Elémentaux d'Eau sont les plus appréciés des lanceurs de sorts des royaumes côtiers. Ils peuvent être lancés pour créer des vagues géantes qui perturberont les vaisseaux étrangers, détruisant la plupart des navires et effrayant même les marins les plus endurcis.


Le Vent Noir

Oh, hisse! Au large nous partons, plus vite que demain et naguère!
Oh, hisse! Au large nous partons, plus vite que la marine de guerre!

Ecoutez-moi compagnons et j'vous chanterai l'aura,
Du redoutable navire, oui, que l'Enfer nous envoya.
Sorti des profondeurs, d'une tempête du soir,
Le fabuleux vaisseau s'appelait le Vent Noir.
Astucieux était le capitaine
De l'intrépide vaisseau ébène,
Même si aucune pièce n'était pillée,
Y'avait toujours d'quoi partager!

Oh, hisse! Au large nous partons, plus vite que demain et naguère!
Oh, hisse! Au large nous partons, plus vite que la marine de guerre!

Le navire était si vieux et si robuste,
Pas invincible vous diront-ils, c'est juste,
Mais sa coque était solide, et le mât serré,
Il pouvait fendre l'air tel un raz de marée.
Ils racontent qu'il heurta une Reine des Flots
Voilée par le brouillard, éteinte sur l'eau?
Vous pensez qu'elle aurait stoppé ce navire?
Bon, au moins, son charpentier n'était pas le pire!

Oh, hisse! Au large nous partons, plus vite que demain et naguère!
Oh, hisse! Au large nous partons, plus vite que la marine de guerre!

L'équipage était courageux, de vrais durs,
Des hommes endurcis sous les rayures,
Et la prime sur eux pouvait satisfaire
Le gars même le plus dur en affaire.
L'équipage du Vent Noir était l'plus téméraire,
C'est pourquoi il est dans c'te chanson des mers,
Comme ces vers qui viennent d'une histoire ollé-ollé,
Du jour où les vieilles culottes d'Hannah ils avaient volées!

Oh, hisse! Au large nous partons, plus vite que demain et naguère!
Oh, hisse! Au large nous partons, plus vite que la marine de guerre!

- Chanson des pirates Lanuns -


Les Ports

"Qu'est-ce'tu fais Otis?"
     "J'regarde l'soleil se l'ver."
"Et tu fais quoi de la journée?"
     "J'suis assis là en attendant l'soir."
"Pourquoi, qu'est-ce t'y trouves d'intéressant?"
     "Je r'garde les bateaux entrer"
"Et après?"
     "Ensuite j'les regarde ressortir"
"Tu dois vraiment aimer regarder les bateaux."
     "J'aime surtout ne pas travailler"
"Et quand les bateaux sont à quai?"
     "Alors je r'garde la marée descendre"
"Tu devrais pas aller travailler plutôt?"
     "Reviens demain j'irai p't-être."
"Le patron n'aimerai pas entendre ça..."
     "Qu'est ce'tu crois qu'il me dit?"

- Chanson à boire de marins Lanuns -

Commenter cet article