Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Erebus

L'univers "dark fantasy" d'Erebus et ses centaines d'histoires traduites du mod de Civilization IV: "Fall From Heaven II"

Des Corps Enragés

Publié le 31 Octobre 2016 par Stoik

duin

 

La Fusion des Chairs

     Les propriétés apportant un petit avantage, seules, peuvent souvent produire de fantastiques effets lorsqu'elles sont utilisées avec certaines autres propriétés. La nature, quoique inventive, manque cruellement d'imagination en la matière, mais pour un... esprit non surchargé, les possibilités sont fascinantes. Les crocs d'un tigre peuvent servir d'arme ultime, les yeux d'un aigle accroître l'acuité d'un archer, et la force comme la fourrure d'un ours donner à tout soldat l'avantage sur les sauvages du nord.
     De plus, grâce aux rites de supplication pratiqués à la faveur de nos maîtres, le problème des sujets récalcitrants est aisément surmonté...


Les Golems de Chair

     C'était une sombre nuit d'automne d'où je contemplais l'accomplissement de mon labeur. Dans une anxiété touchant presqu'à l'agonie je rassemblais autour de moi tous les instruments de la vie, cherchant à insuffler une étincelle d'existence à la chose inanimée étendue à mes pieds. Il était déjà très tard dans la nuit; la pluie fouettait sinistrement les vitres, et ma bougie était presque consumée, lorsque, à la lueur de la lampe à moitié éteinte, je vis s'ouvrir l'oeil jaune et mat de la créature; elle respirait fortement, et un mouvement convulsif agitait ses membres.
     Comment puis-je décrire mes émotions à la vue de cette catastrophe, ou comment décrire l'infortuné que j'avais, avec autant d'infinies souffrances que d'attention, forcé à prendre forme? Ses membres étaient bien proportionnés, et j'avais sélectionné ses caractéristiques pour qu'ils soit absolument magnifique. Magnifique! Grand Dieu! Sa peau jaune recouvrait tout juste ses muscles comme ses artères situées en-dessous; sa chevelure était d'un noir éclatant, elle flottait; ses dents d'une blancheur nacrée. Mais ces luxuriances ne contrastaient qu'affreusement avec ses yeux humides, presque de la même couleur que les cavités gris-foncé dans lesquelles il les avait placés, comme elles contrastaient avec son teint desséché et ses lèvres noires trop droites.


Duin Halfmorn

     Duin était un redoutable seigneur durant l'Âge de la Magie. Il organisait de copieux banquets après ses victoires, où lui et ses généraux festoyaient sur les corps des ennemis capturés. L'ambition de ses généraux grandit rapidement jusqu'à rivaliser avec la sienne, et ils finirent par se retourner contre lui dans une guerre civile des plus sanglantes. Duin gagna cette guerre mais perdit son empire; à la fin, il s'assit seul, festoyant sur le corps de ses généraux.
     Comme tout mortel, le redoutable Duin mourut, mais il ne fut pas autorisé à reposer pour toujours. En des temps d'extrêmes besoins, des rituels furent accomplis par des mages désespérés pour ramener à la vie le plus grand, le plus craint des généraux de toute l'histoire. Mais ce retour aurait un certain prix: les dieux connaissaient le caractère de Duin et ne pouvaient souffrir de le voir revenir à la vie autrement que sous une forme bien précise.
     Les Loups-Garous étaient absents du monde depuis l'Âge de Glace. Pourvus des mêmes facultés mentales que les vampires, les Loups-Garous avaient été activement chassés jusqu'à leur extinction par les survivants humains. Mais sous les traits de Duin Halfmorn, ces sombres créatures témoigneront d'une terrible renaissance, et les peuples libres auront bien raison de trembler de terreur.


Hati

     Hati rêvait de sa mère. Elle passait sa main dans la fourrure de sa fille et lui disait à quel point elle était différente, un air de pitié dans les yeux. Elle lui disait qu'elle avait deux pères: le premier, un simple fermier et l'époux de sa mère; le second, un étranger, dernier-né d'une lignée aristocratique possédant un terrible secret.
     Lorsque Hati grandit dans le ventre de sa mère, la lycanthropie la contamina. Sa mère, le dernier des loups-garous, pouvait se transformer à loisir, mais Hati vint au monde recouverte d'une peau de loup. La société humaine leur était fermée, mais la malédiction peut aussi apporter son lot d'avantages... Ainsi, mère et fille purent traquer aisément leurs proies à travers la neige, et chaque jour devint pour elles un festin au coeur d'un monde en proie à la famine.
     Plus tard dans l'Âge de Glace, Hati chassera seule. La mort de sa mère rompant définitivement son seul lien avec l'humanité.


Gilden Silveric

     Les elfes n'aiment pas se battre, mais Gilden est différent. Plus jeune, il étudiait les animaux de la forêt et leurs techniques d'attaques. Les elfes ne s'entraînaient jamais autrement qu'avec un arc, mais Gilden, lui, s'exerçait  à l'art des longs couteaux, attaquant, poignardant, reculant, jusqu'à ce que ses mouvements deviennent aussi fluides que ceux d'un tigre.
     Il ne parla jamais de ces pratiques, partant voyager à des kilomètres du village pour que personne ne puisse le voir. Mais un jour, revenant de l'un de ces voyages, il retrouva la ville assaillie.
     Des loups-garous, extrêmement nombreux, attaquaient la ville. Gilden connaissait leurs mouvements. Ils étaient comme des loups sauvages, bondissant rapidement d'une victime à l'autre, ratissant les arcs avec leurs griffes, et déchirant la chair des elfes avec leurs dents acérées. L'attaque était l'initiative de quelques grands loups-garous puissamment bâtis, mais Gilden pouvait déjà en apercevoir d'autres, décharnés, se dresser depuis les corps elfes. Les nouveaux loups-garous naissaient affamés, et rejoignaient rapidement les plus anciens et leurs offensives, déchirant avec voracité les corps des elfes pour satisfaire leurs besoins.
     Un humain traversa la bataille, un gourdin à la main. Il portait aussi une grosse broche dorée, ainsi qu'une grande cape brodée de couleur bleu foncé. Il était habillé comme un noble, bien qu'à sa stature et à sa démarche on comprenait qu'il était également un guerrier. Les loups-garous devenaient de plus en plus féroce au fur et à mesure que l'homme observait la scène. Il commandait quelques elfes massés autour de lui, tout en essayant d'aider un autre groupe à monter une défense. Un loup-garou qui venait d'être créé, aveuglé par sa propre faim, commit l'erreur de l'attaquer; il s'était métamorphosé en loup-garou si rapidement qu'il semblait encore vivre sous les deux formes à la fois. L'homme frappa le jeune loup-garou sur le côté de la gueule, arrachant son oreille gauche, sa mâchoire, et la majeure partie de sa gorge.
     Gilden s'était entraîné toute sa vie pour ce jour. L'elfe qui aimait la guerre était désormais le témoin de l'attaque de son peuple, mais il était déjà trop tard. Peut-être qu'une heure plus tôt il aurait eu une chance de tous les tuer, avant qu'autant de nouveaux loups-garous ne soient créés. Peut-être que si l'homme n'avait pas été là... Gilden les combattrait, mais pas ici; il devait encore progresser. Alors il tourna le dos à la bataille, quitta le village, laissant les cris de son peuple derrière lui. Un jour ils seraient vengés, mais pas aujourd'hui.

Commenter cet article