Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Erebus

L'univers "dark fantasy" d'Erebus et ses centaines d'histoires traduites du mod de Civilization IV: "Fall From Heaven II"

Kylorin, Roi de Patria - Partie 1

Publié le 31 Octobre 2016 par Stoik

work 2128866 5 flat,550x550,075,f sarahs-angel

 

L'Offre de Ceridwen

 

Le premier empire de l'homme j'ai gagné,

Pour moi des fidèles ont lutté, ont saigné,

Pourtant l'immorale trahison me fut faite,

Cette réalité qu'aucun époux ne souhaite :

Un coeur infidèle dormait à mes côtés,

Celui d'une reine que j'aimais tant gâter,

Mais un coeur sauvage que je n'ai su dompter.

 

Pour fuir cet enfer doré ma vie j'abandonne,

Et du haut de cette tour la mort je me donne.

Quels affres pourrais-je suivre après tel parjure ?

Quel espoir autre que le suicide j'endure ?

Alors je monte sur le parapet et clame : 

"Viens Mort, pourfendre ma chair, accueillir mon âme,

M'arracher à cette tragédie, à ce drame."

 

Aucune réponse dans cette nuit d'hiver,

Seuls les vents et les échos d'une cité mère,

Jusqu'à ce que d'une éclatante lune crème

Surgisse l'avatar d'une déesse blême,

"Réponds-moi, souverain torturé, que je sache

Si pour ton amour avant que tu ne te gâches,

Ton serment trahi tu me suivrais sans relâche ?"

 

Serais-je assez fou pour croire que vos pensées

Me rendront et ma perte et mon brillant passé ?

Aussi vous ne pouvez nous faire réputer

Qu'avec la langue même la plus argentée

Les ruines de l'amour peuvent ressusciter.

Ou le coeur vertueux devra tous les jours primer,

Ou que ce mal cesse par ses jours supprimés.

 

Si tu n'as plus d'espoir alors rejoins la mort,

Sinon écoute mes mots et tombons d'accord,

Mais sache que même sans le souffle de vie,

Jusqu'aux pieds d'Arawn ta douleur sera suivie,

Que dans la mort tu seras plus haineux encore,

Que blessés, les morts ne guérissent que du corps,

Et qu'en sautant du bord sera scellé ton sort.

 

Alors j'ai tout appris de la Déesse Astrum,

Ceridwen, fille au masque, briseuse d'hommes.

Elle a beaucoup de noms et d'aspects traversés,

Elle m'a enseigné à venger mon passé,

Elle m'a ramené mon amour compensé.

Les sorts qu'elle m'apprît rallongeront ma vie,

Et réincarneront ma compagne à l'envie.

 

Ainsi je pourrai de nouveau la courtiser,

Sa faute effacée, ma reine irait attiser 

La flamme qui m'avait soudainement quitté

Comme je serai son roi pour l'éternité.

Et demain l'amour qu'elle m'aura procuré

Donnera son sens au sacrifice altéré

Consenti à Ceridwen, la Reine Ethérée.

 

 - Poème de Kylorin, première partie -



 

  

Résumé

 

    Kylorin fut ainsi le premier roi du premier grand empire humain, Patria. Souverain sage et populaire, il était d'abord aimé par son peuple.

     Mais le jour où il découvrit que sa femme l'avait trompé, il voulut se suicider en sautant du sommet de son palais. Ceridwen, Déesse de la Sorcellerie, lui parla tandis qu'il s'apprêtait à se jeter dans le vide, et lui proposa un marché. Elle accorderait à Kylorin la jeunesse éternelle et ressusciterait sa femme sous une nouvelle apparence chaque fois qu'elle mourrait pour qu'il puisse la retrouver et se remarier avec elle sans qu'elle ait conscience de son adultère passé. En contrepartie, Kylorin devrait adorer Cerdiwen et diriger les Patrians en fonction des désirs de la déesse. Il accepta.

     En plus de le doter de la jeunesse éternelle, ceridwen lui enseignera la sorcellerie. Kylorin deviendra alors le premier grand archimage et commencera à enseigner à d'autres comment utiliser la magie pour imposer son règne, chaque jour un peu plus corrompu, sur Patria.  

Commenter cet article